Eliane Reyes

Je m'inscris

Invitée sur les scènes du monde entier, Eliane Reyes séduit par sa personnalité musicale, elle ose, sans cesse, creuser de nouveaux sillons, en conservant toujours ce toucher subtil qui est son identité.

Formée d’abord par sa mère, elle donne son premier récital à l’âge de 5 ans et reçoit la même année le prix César Franck. 

Ses rencontres avec Gyorgy Cziffra à l’âge de dix ans qui en fit la plus jeune lauréate de sa fondation à Senlis ainsi que celle avec Martha Argerich à l’âge de 14 ans, marquent une étape décisive dans sa vie de pianiste. 

Elle étudie au Conservatoire Royal de Bruxelles, puis, à la « Chapelle Musicale Reine Elisabeth » auprès de Jean-Claude Vanden Eynden, à la Hochschule der Künste de Berlin, au Mozarteum de Salzbourg, au Lemmens Institut à Leuven avec Alan Weiss ainsi qu’au CNSM de Paris sous l’égide de Michel Beroff, Brigitte Engerer et Jacques Rouvier en 3ème cycle.

Eliane Reyes est nommée à trois reprises aux « International Classical Music Awards » et elle obtient les « Octaves » de la musique en Belgique pour l’ensemble de sa carrière.

Un documentaire de 45 minutes sur son parcours musical « Jeunes solistes, grands destins » réalisé par Thierry Loreau et Pierre Barré lui est consacré à la télévision nationale belge RTBF. 

Elle apparaît également dans un documentaire consacré à Clara Haskil « le mystère de l’interprète », réalisé par Louise Productions et diffusé sur ARTE.

En 2017, Eliane Reyes a le privilège de jouer avec le trio Koch devant la famille Impériale du Japon lors de la visite d’Etat de S.A.R Le Grand Duc de Luxembourg au Palais Akasaka, après s’être produits auparavant devant Simone Veil au Parlement Européen du Luxembourg.

Lors de la saison 2018/2019, elle se produit en récital à la Roque d’Anthéron ainsi qu’aux folles journées de Nantes puis à la Salle Gaveau dans le deuxième concerto de Chopin sous la direction de Debora Waldman. Elle se produit également dans le concerto « Jeunehomme » de Mozart sous la baguette de Roberto Benzi et le concerto de Malcolm Arnold à quatre mains avec Frank Braley et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.

Éclectique dans ses programmations, Eliane a conçu des concerts-lectures avec, entre autres, Patrick Poivre d’Arvor, Jean-Yves Clément et Michel Onfray.

En duo avec Jean-Claude Vanden Eynden, ils obtiennent le « gouden label » pour leur disque Brahms-Brüll-Bargiel en première mondiale.

Aujourd’hui, elle enseigne au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. 

Citoyenne d’honneur de sa ville natale à Verviers (Belgique), elle devient la première pianiste belge à recevoir les insignes de « Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres » en France.