«Le concerto pour violon de Mendelssohn (…) permet à Benaïm de démontrer sa virtuosité considérable» (THE STAGE, Londres, juin 2016) «Le plus touchant de tous (…) est le violoniste Yaïr Benaïm, qui (…) lance tout le premier mouvement du Mendelssohn concerto pour violon d’une finesse stupéfiante » (theartdesk.com, Londres, juin 2016)

Né à Haïfa en Israël, Yaïr Benaïm commence le violon à l’âge de 3 ans. Il travaille avec Ilona Feher et Hagai Shaham, et confirme sa vocation auprès de Yigal Tuneh. Super soliste de l’orchestre philharmonique des jeunes d’Israël de 1991 à 1994, il décide de s’orienter vers une carrière de soliste. Yaïr Benaïm se distingue au sein de sa génération en remportant en 1990 le prix de musique de chambre du « Israel Broadcasting Authority » et en obtenant le statut national très prisé d’Artiste Émérite de l’Etat d’Israël, ainsi que des bourses de la fondation Amérique- Israël pour la culture.

En 1997, il rencontre à Paris Gérard Poulet qui deviendra son Maître. Cette rencontre décisive l’incite à s’installer à Paris pour développer sa carrière.

En 1999 il est lauréat de la fondation internationale Nadia et Lili Boulanger en tant que premier nommé et remporte le troisième grand prix du concours Pierre Lantier.

En 2000, il fonde le Quatuor Benaïm, avec lequel il remporte des prix internationaux importants (prix SPEDIDAM au concours de la F.N.A.P.E.C à Paris, troisième prix ARD-Munich en 2004, prix du Ministère de la Culture au concours international de Bordeaux et prix du Mozarteum et de la Ville de Salzburg en 2007).
De 2000 à 2013 le Quatuor Benaïm effectue de nombreuses tournées de concerts en France, mais également en Allemagne, Israël, Portugal, Autriche.

Depuis 2006, Yaïr Benaïm joue sur un violon Camillo Camilli de 1747, aimablement prêté par Gérard Poulet. Éclectique et soucieux d’ouverture, il collabore régulièrement, dans le cadre de concerts-lecture, avec les comédiennes Marie-Christine Barrault et Marianne Basler. Il se produit en 2013 en tant que violoniste et comédien dans la pièce « pour un oui ou pour un non » de Nathalie Sarraute avec la compagnie Ultima Chamada. En 2014 il est appelé à jouer avec la compagnie C(h)aracter dans la pièce « Haïm, à la lumière d’un violon » aux côtés de Mélanie Doutey et Dana Ciocarlie, sur des scènes importantes en France, « La Criée » scène nationale, « Les Sablons », « Le Pin Galant » et d’autres. Sa participation dans les représentations de la pièce « Haïm, à la lumière d’un violon » à Londres en juin 2016 est particulièrement saluée par la presse londonienne.

Yaïr Benaïm est également attaché à la transmission de sa maîtrise du violon : après avoir été l’assistant de Gérard Poulet au Conservatoire Supérieur (CRR) de Paris et en charge d’une classe à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot ; titulaire du Certificat d’Aptitude, il est professeur de musique de chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Rueil-Malmaison.