Viktoria Kaunzner

Je m'inscris

Viktoria Elisabeth Kaunzner est une « violoniste, compositrice et réalisatrice au plus haut niveau » qui se produit dans le monde entier, dit le légendaire violoniste et intellectuel Ivry Gitlis, « avec esprit, ses compositions sont belles » (The Strad London). C’est une passionnée, médiatrice entre les musiques d’Asie occidentale et orientale et elle « chemine entre les cultures » (Neue Musikzeitung).

Elle se consacre tout aussi sérieusement au répertoire pour violon solo avec orchestre, et en même temps à la musique de chambre dans des lieux tels comme Salle Pleyel Paris, Seoul Arts Center, Philharmonie de Berlin, Munich, Teatro de la Scala, LAC Lugano et bien d’autres.

Elle a joué dans 22 pays sur quatre continents. The Strad a publié son interprétation du concerto pour violon de Beethoven en tant que concert lecture en trois langues, avec également son improvisation des Beatles sur « Let it be » en un bis. Violeta Dinescu lui a dédié son concerto pour violon « Roman Fleuve » et elle le combine avec sa propre fantaisie de violon improvisée « Jasmine Rice » avec orchestre eurasien et installation lumineuse avec UKOREVV – Universal Korean Organic Ensemble – Viktoria & Virtuosi e. V., un groupe exclusif de musiciens et artistes sous sa direction artistique, qui sera créé en 2022 lors d’une tournée européenne.

Selon le magazine spécialisé « Das Orchester », sa musique est un prolongement de la musique d’Ysaÿe et Paganini.
De 2010 à 2018, elle devient la plus jeune professeure de l’Université German School of Music Weimar, ainsi qu’à l’Université de Kangnam en Corée du Sud et l’École de musique Liszt à Weimar en Allemagne. Depuis, elle enseigne en ligne et analogique à la Victory Academy Berlin pour l’excellence musicale® et elle est invitée par des universités renommées dont Vienne, la Juilliard School et la Fondation Barenboim-Said.

Depuis 2020, elle est professeure invitée au Conservatorios Superiores de Música à Murcie et à Valence (Espagne), ainsi qu’à l’Université des Arts de Zurich et à l’Université Yasar à Izmir (Turquie).

Dans un célèbre thriller policier d’ARD TV, elle a montré son énorme polyvalence en tant que Paganini Virtuose. Le guide American Record Guide compte son enregistrement des sonates pour soliste d’Eugène Ysaÿe parmi dans les 3 premiers au niveau international et écrit : « Comme beaucoup de compositeurs qui font également de la musique en tant qu’interprètes, elle a une vision plus profonde de la musique que les autres ».

En 2021, douze duos de onze nations ont interprété son œuvre « Coffee Mask » pour violon et flûte, publiée par Furore éditeur, dans le cadre d’un concours international de duo de vidéoclips. Viktoria est impliquée, par exemple. pour Oceancare.org et a reçu une commande d’œuvre du Festival Pyramidale de Berlin en 2021 : « Saiga Antilope » pour violon et orchestre.

Viktoria a étudié avec le célèbre professeur Zakhar Bron à l’HfMT Cologne, Salvatore Sciarrino, au HfM « Hanns Eisler » Berlin ainsi qu’au CNSMD de Paris. Elle a été lauréate de bourses dont celles de la Fondation ZEIT, du fonds d’instruments de la Deutsche Stiftung Musikleben, d’Erasmus Sokrates, du Yehudi Menuhin LMN. Elle est également lauréate de World Fédération des Concours Internationaux de Musique (Genève) et elle a reçu le prix culturel prix pour les arts du spectacle offert par l’État de Bavière en 2014.
SWR 2 a publié un documentaire intitulé « Les solistes et leurs luthiers », dans lequel Hilary Hahn, Daniel Müller-Schott et Viktoria parlent de la recherche du son parfait. Un CD sur le label Sony Classical est prévu pour 2022. Diverses participations au Les cours d’été de musique nouvelle de Darmstadt documentent la profonde compréhension de Viktoria sur la Nouvelle scène musicale. Parallèlement, elle est membre des « New Bundlers of David ».