Alexander Schimpf

Register online

« Peut-être qu’ils existent encore, les artistes sonores d’une jeune génération, qui ont gagné un public grâce à leur talent musical et non grâce au sensationnalisme non musical de la presse. Alexander Schimpf pourrait être l’un de ces futurs héros des classiques avides de réformes… » (Süddeutsche Zeitung)

Les publications musicales ont qualifié Alexander Alexander Schimpf de pianiste exceptionnel au début de sa carrière. En 2020, son premier CD tant attendu avec orchestre a été publié par CAvi music, et documente sa longue coopération avec Bayerische Kammerphilharmonie. Pour cet enregistrement des concertos pour piano KV 413-415 de Mozart avec différentes distributions de cordes de la section des cordes (sous la direction du violon solo Gabriel Adorján), Alexander Schimpf a ajouté ses propres cadences stylistiquement sûres, qui ont rendu son implication personnelle avec Mozart audible d’une manière particulière.

Après des succès dans des concours renommés (concours des musiciens allemands 2008), Vienne (1er prix au concours international Beethoven 2009) et Cleveland/USA (1er prix Cleveland International Piano Competition 2011), Alexander Schimpf a pu s’imposer comme un soliste recherché sur plusieurs continents. Malgré son succès international fulgurant, il fait preuve d’un calme remarquable. Comme Alexander Schimpf le dit lui-même : “Je ne suis pas pressé par ces choses ; elles devraient recevoir le temps dont elles ont besoin”. Son développement artistique et ses interprétations sont fondés sur une forte exigence d’expressionnisme. Parallèlement au répertoire classique, Alexander Schimp soutient régulièrement la musique moderne et contemporaine ; dans le cadre de festivals de musique contemporaine, il coopère souvent avec des compositeurs de musique contemporaine d’Europe, d’Asie et d’Amérique et, ces dernières années, a travaillé sur plus de 30 premières représentations d’œuvres solo et de musique de chambre.

Né à Göttingen en 1981, Alexander Schimpf obtient ses diplômes dans les classes de Wolfgang Manz et Bernd Glemser. Plus tard, les pianistes Cécile Ousset et Janina Fialkowska seront ses maîtres. Depuis 2009, sous les labels GENUIN et Oehms classics, trois CD solo ont été publiés avec, entre autres, les œuvres de Beethoven, Schubert, Brahms, Debussy, Ravel et Skrjabin. En 2013, Alexander Schimpf a reçu le prix de soutien aux arts bavarois.

Des invitations à se produire en récital piano et des performances en soliste avec des orchestres l’ont amené à se produire dans plusieurs villes allemandes (parmi lesquelles Gasteig München, Konzerthaus Berlin, Alte Oper Frankfurt, Kölner Philharmonie, NDR Hannover, Beethovenhaus Bonn, Heidelberger Frühling, Ludwigsburger Schlossfestspiele) ainsi qu’au Zankel Hall/Carnegie Hall à New York, Auditorium du Louvre et Salle Cortot à Paris, Konzerthaus Vienne, la salle de concert Mariinsky à Saint-Pétersbourg ainsi que l’Auditorio Nacional à Madrid.
Des enregistrements radio de ses concerts ont été réalisés pour, entre autres, BR, NDR, SWR, ORF et Radio France.

Son long séjour aux États-Unis lui a valu de travailler en tant que soliste dans plusieurs orchestres symphoniques, et également de se produire en récital à New York, Washington D.C., Boston, Chicago, Indianapolis et autres. Alexander Schimps s’est produit dans la plupart des pays européens et également en Chine, à Taïwan et au Vietnam ainsi qu’à plusieurs reprises en Amérique du Sud.

En tant que chambriste, il a travaillé avec le violoniste Christian Tetzlaff, l’altiste Nils Mönkemeyer, le violoncelliste Julian Steckel, le baryton Thomas E. Bauer et le Armida Quartett.

Depuis 2016, Alexander Schimpf est professeur de piano à la Hanovre Hochschule.