Marie-Thérèse Keller

Du 10 au 16 avril 2017

Résumé du parcours de Marie-Thérèse Keller

Site officielJe m'inscris

marie-thérèse keller chantMarie-Thérèse Keller débute ses études de chant au Conservatoire National de Région de Strasbourg, où elle obtient un premier prix de chant, un premier prix d’Art Lyrique, ainsi qu’un prix de Musique de Chambre Baroque. Elle suit en parallèle des études d’anglais et d’allemand à l’Université de Strasbourg. Elle rejoint par la suite l’Ecole de l’Opéra de Paris, où elle est élève de Hans Hotter et Denise Dupleix. Durant cette période, elle participe à de nombreux spectacles à l’Opéra de Paris, à l’Opéra Comique, ainsi que dans divers théâtres français et étrangers.

Parmi les nombreux rôles de Marie-Thérèse Keller, il convient de citer Conception (L’Heure Espagnole) qu’elle a notamment interprété à Toulouse (dir. Michel Plasson, à l’Opéra Comique, ainsi qu’au Théâtre des Champs Elysées, Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann), Zerline (Don Giovanni), Siebel (Faust de Gounod), le rôle titre de Mignon d’Ambroise Thomas, Cherubino (Le Nozze di Figaro), le Prince Orlofsky (La Chauve-Souris), Dryade (Ariane à Naxos) Mallika (Lakmé) auprès de Natalie Dessay, Tisbé (Cenerentola), Dorabella (Cosi fan Tutte)et Marie de l’Incarnation (Dialogues des Carmélites). Elle travaille régulièrement avec des chefs prestigieux, tels que Michel Plasson, Armin Jordan, Marek Janowski, Alain Lombard, Paul Ethuin, ou encore Simon Rattle. Elle est régulièrement invitée par l’Opéra Bastille, où elle a notamment participé aux productions de Katia Kabanova, La Dame de Pique, Adrienne Lecouvreur, Madame Butterfly et Lucia di Lammermoor.

Elle a participé à la production de La Vierge de Massenet au Festival de Saint Etienne, production qui donna lieu a un enregistrement et elle obtient un grand succès dans Le Chapeau de Paille d’Italie de Nino Rota à l’Opéra de Nice.

Elle est invitée au Théâtre du Châtelet pour Jenufa de Janacek et pour la création du 60ème Parallèle de Philippe Manoury. Elle interprète ensuite le rôle d’Annius dans La Clémence de Titus à Rennes et celui de Lucrèce dans Le Viol de Lucrèce de Britten au Grand Théâtre de Tours. Elle est invitée par l’Opéra de Lyon où elle interprète, entre autres, le rôle de Concepcion dans L’Heure Espagnole. A Nancy, elle participe à la création mondiale d’Un Tango pour Monsieur Lautrec de George Zulueta et interprète le rôle de la cuisinière dans Le Rossignol de Stravinsky au Théâtre des Arts de Rouen.

Elle a chanté pour la première fois et avec beaucoup de succès Charlotte dans Werther à l’Opéra de Metz, Geneviève dans Pelléas et Mélisande à l’Opéra de Rennes et au Teatro Communale de Ferrara (dir. Marc Minkowski), Jenufa à l’Opéra de Nancy, Véronique de Messager à l’Opéra de Lausanne, Juliette ou la clé des songes de Martinu à l’Opéra de Paris ainsi que le rôle titre de La Belle Hélène au Grand Théâtre de Tours. Elle interprète le Requiem de Verdi au Théâtre Mogador et le rôle titre de Carmen au Festival de Baalbek, la Troisième Dame dans La Flûte Enchantée à l’Opéra de Marseille, Diane dans Les Aventures du Roi Pausole à l’Opéra Comique et Flora dans La Traviata à l’Opéra Bastille… En juin 2009, elle est Madame d’Epinay dans Mozart de Reynaldo Hanh au Festival de Spoleto, dans la mise en scène de P. Luigi Pizzi et a participé à l’enregistrement du Cœur du Moulin de Déodat de Séverac, avec l’Orchestre Symphonique de Tours (dir. J.-Y. Ossonce), qui a été récompensé de plusieurs prix, dont un Diapason d’Or.

En 2010  à l’Opéra Bastille, Marie-Thérèse Keller chante dans Le Tryptique de Puccini (Suor Angelica et Gianni Schicchi) sous la direction de Philippe Jordan,  ainsi que dans «  Lulu », et dans La Fiancée Vendue à l’Opéra Garnier, où elle donne également un récital « Jeune Public »

Marie-Thérèse Keller donne de nombreux récitals de mélodies et de Lieder. Elle fut l’interprète du Chant de la Terre sous la direction de Cyril Dietrich à la Filature à Mulhouse, ainsi qu’au Festival du Quercy-Saint-Céré.

Elle est professeur de chant à l’Ecole Normale de Musique de Paris, ainsi qu’au Conservatoire de Montbéliard.

Parallèlement, Marie-Thérèse Keller enseigne  « Le travail physique du chanteur », et la diction  à l’Opéra Studio de l’Opéra du Rhin.

Elle donne régulièrement des Masterclass de chant en France et à l’étranger.